FR/FR

Cap Ferret.

Balade matinale à la recherche des meilleurs spots du cap. Entre la dune, le bassin et l’océan, le choix est large pour une si petite bande de terre.

Entre le fracas des vagues de l’Atlantique et le calme du bassin d’Arcachon, la dune du Pilat impressionne depuis le niveau de l’eau mais apaise une fois au sommet.

Au rythme des marées, face à la dune du Pilat, devant un magret de canard à tomber et la réalité d’un service irréprochable, on ne peut que faire comme les autres : le conseiller.

Que ce soit pour quelques ronds dans l’eau, pour une balade plus ou moins musclée dans le bassin, BatExpress nous apparaît comme étant le transport le plus adapté.

Vestiges du Mur de l’Atlantique, les blockhaus du bassin d’Arcachon sont autant de rappels à la guerre.

Si l’on n’y compte plus les bonnes tables, le village de l’Herbe n’a pourtant rien d’un village-musée.

Dans les ruelles du village de l’Herbe, on oublie la voiture. On oublie aussi le vélo puisqu’on ne s’y croiserait même pas.

Balade matinale à la recherche des meilleurs spots du cap. Entre la dune, le bassin et l’océan, le choix est large pour une si petite bande de terre.

La Dune du Pilat, semble dressée, immobile, immuable.

Les parcs à huîtres une fois immergés peuvent être autant de pièges pour les bateaux en viennent parfois à se frotter aux mâts qui frôlent la surface de l’eau.

Tôt le matin, les rayons pénètrent à peine à travers les forêts de l’intérieur de la presqu’île, mais déjà les odeurs de pins mettent les sens en éveil.

Entre le fracas des vagues de l’Atlantique et le calme du bassin d’Arcachon, la dune du Pilat impressionne depuis le niveau de l’eau mais apaise une fois au sommet.

Dans les ruelles du village de l’Herbe, on oublie tout, à la faveur d’un moment hors du temps.