Un ingénieur SEAT et deux de ses amis amateurs de cyclisme prennent la route pour nous montrer comment la nouvelle fonctionnalité de sécurité de l'assistant de conduite sur le nouveau grand SUV SEAT, la SEAT Tarraco, fonctionne pour protéger les cyclistes, impliqués dans 8 % des accidents de la route en Europe.

Fonctionnement de la nouvelle innovation pour la sécurité routière

Une voiture capable de reconnaître un vélo :Au volant de la nouvelle SEAT Tarraco, Esteban Alcántara, responsable de la sécurité active chez SEAT, croise plusieurs cyclistes roulant dans la même direction. Lorsqu'il se rapproche d'eux, « le radar à l'avant du véhicule détecte leur présence et, selon la trajectoire et la vitesse du SUV et des cyclistes, déclenche plusieurs actions pour éviter une collision », dit-il.

Chaque seconde compte : Lorsque l'assistant de sécurité de la SEAT Tarraco détecte un risque de collision imminente (dans 1,5-2 secondes), il déclenche un signal sonore et visuel. Si le conducteur ne réagit pas, le SUV enclenche automatiquement le freinage d'urgence 0,8 à 1 seconde avant que l'accident possible ne se produise. Selon cet ingénieur, en situation de conduite réelle, cela signifie qu'« en roulant à 72 km/h sur la route, la voiture commencerait à répondre environ 20 mètres avant le point de collision possible », ajoute-t-il.

1 200 tests de développement :c'est le nombre d'essais que cet assistant de conduite doit passer, en recréant 450 scénarios différents sur un circuit.« Les simulations sont effectuées dans différentes conditions de conduite réelles. Nous utilisons des structures qui reproduisent les propriétés de différents usagers de la route, comme des piétons ou des cyclistes, pour tester comment le véhicule réagit dans chaque situation, explique cet ingénieur de sécurité. »

Un système de freinage d'urgence mais un conducteur toujours responsable

Esteban Alcántara reconnaît que les assistants de conduite aident beaucoup au volant :« Les systèmes de sécurité active jouent un rôle de plus en plus important dans la protection des usagers de la route et peuvent, dans certains cas, éviter les accidents ou en réduire les conséquences. »Cependant, l'expert souligne que la personne au volant de la voiture reste toujours le responsable.« Ce type d'assistant de conduite ne permet pas au conducteur de se substituer à son obligation d'être vigilant, de respecter le code de la route, de ralentir et de maintenir une distance de sécurité lorsqu'il double un cycliste », affirme-t-il. Les cyclistes doivent également rouler à droite, porter un casque dans les agglomérations et ne peuvent pas rouler en groupe.

Assurer la sécurité de chacun :« Dans le centre R&D de SEAT, nous nous soucions de la sécurité des conducteurs comme de celle des autres usagers de la route », déclare Esteban Alcántara. Par ailleurs, Tony Gallardo, designer dans l'entreprise et cycliste amateur, souligne également que « de plus en plus de personnes prennent goût à ce sport, nous devons donc continuer à nous engager à promouvoir de bonnes conduites sur la route et assurer la sécurité de chacun », ajoute-t-il.