SEAT injecte 900 millions d’euros dans le cadre de ses investissements et de ses dépenses en R&D pour les nouvelles Ibiza et Arona. Le président directeur général de la marque, Luca de Meo, a annoncé cette nouvelle au cours de la visite du président du gouvernement de Catalogne, Carles Puigdemont, à l’usine de Martorell le jour même du lancement de la production de la nouvelle SEAT Ibiza. M. De Meo a expliqué que le total des investissements et des dépenses en R&D a été largement alloué au développement des deux modèles et à l’adaptation de l’usine de Martorell à la production de ces voitures. Le montant de 900 millions d’euros fait partie d’un investissement global de 3,3 milliards d'euros annoncé en septembre 2015 pour la période 2015-2019.

Le président du gouvernement de Catalogne, Carles Puigdemont s’est rendu à l’usine de Martorell et a découvert les modèles que SEAT lancera dans les prochaines années.

Selon le président de SEAT, « un tel investissement témoigne de notre engagement envers le développement économique du pays et confirme notre position de premier investisseur industriel en matière de recherche et de développement. Nous investissons des sommes record pour le lancement de nouveaux modèles. SEAT est un acteur majeur en matière d’investissement, de technologie, de développement industriel et d’emploi contribuant à créer plus de richesse et de prospérité ».

Le président du gouvernement de Catalogne, Carles Puigdemont a remercié SEAT « pour son engagement » et pour ses efforts « permanents à attirer des investissements, qui sont essentiels pour créer et renforcer l’excellente réputation de la marque ». Le président Puigdemont a félicité SEAT « pour ses résultats exceptionnels qui attestent du succès des décisions difficiles prises à un moment crucial pour l’entreprise ».

Entièrement développée à Barcelone, la nouvelle Ibiza est assemblée sur la chaîne de montage N°1 à l’usine de Martorell, qui produit le plus grand nombre de véhicules en Espagne. Cette nouvelle version cohabitera pendant quelques mois avec le modèle de quatrième génération. Construite sur la nouvelle plate-forme MQB A0, la nouvelle Ibiza a pour vocation de marquer un tournant ambitieux en matière de sécurité, de design, de performances et de confort. Débutant au deuxième semestre de l’année 2017, cette chaîne de production hébergera également l’assemblage de la SEAT Arona, le nouveau crossover compact du constructeur. De plus, Martorell fabrique également la SEAT Leon et l’Audi Q3.

« L’usine de Martorell est la première à utiliser la nouvelle plate-forme MQB A0 du Groupe Volkswagen. Il s’agit ici d’une étape importante pour SEAT. Cette technologie nous apporte une plus grande flexibilité et nous permet de construire plusieurs modèles avec différents types de carrosserie sur la même plate-forme. Par ailleurs, notre capacité à concentrer les volumes de production en un seul segment, aujourd’hui avec l’Ibiza et bientôt avec l’Arona et l’Audi A1, est une excellente nouvelle pour les sous-traitants car ceci signifie que les volumes d’achats par les fournisseurs nationaux sont appelés à augmenter », déclare Lucas de Meo.

Avec plus de 5,4 millions d’unités vendues depuis son lancement en 1984, l’Ibiza est le modèle le plus emblématique de SEAT et le plus vendu de son histoire. Les ventes de la cinquième génération de l’Ibiza ont débuté le 7 avril et les voitures seront disponibles en concession à partir du mois de juin. La nouvelle Ibiza incarne l’aboutissement de la phase de consolidation de SEAT et le début d’une nouvelle période de croissance au moment même où SEAT lance sa plus grande offensive produit.

 

M. Puigdemont en visite à l’usine de Martorell


Le président du gouvernement de Catalogne, Carles Puigdemont, a été accueilli par Luca de Meo, PDG de SEAT au cours de sa première visite de l’usine du constructeur automobile. Accompagné du Conseiller à l'entreprise, Jordi Baiget et des maires de Martorell, Abrera et Sant Esteve de Sesrovires, ainsi que de nombreux membres de la direction de SEAT, le groupe s’est rendu dans le Centre de design, installation unique en son genre en Espagne, où la technologie et la créativité s’allient en parfaite harmonie pour façonner les futurs modèles de la marque. Ils ont découvert en exclusivité la future stratégie de SEAT et les nouveaux modèles que la marque lancera sur le marché dans les prochaines années.

Le groupe s’est ensuite rendu dans l’atelier de montage 10, où M. Puigdemont, qui est arrivé au volant de la nouvelle Ibiza accompagné du PDG de SEAT, a visité l’usine d’assemblage de la nouvelle Ibiza. Ils ont pu voir plus en détails les dernières innovations mises en œuvre par le constructeur liées à l’Industrie 4.0, comme l’utilisation du verre intelligent ou de robots autonomes dans le cadre de son engagement à faire de Martorell une usine intelligente.

Le futur de SEAT : des revenus bénéficiaires durables

Au cours de la visite, Luca de Meo a mis en exergue la nouvelle phase de croissance que la marque a initié grâce à ses nouveaux modèles et a souligné que les résultats financiers obtenus confirmaient que le constructeur était sur la voie de revenus bénéficiaires durables. SEAT a récemment annoncé le meilleur résultat de son histoire en 2016, avec un bénéfice d'exploitation record de 143 millions d'euros. Le lancement de quatre nouveaux modèles entre 2016 et 2017 s’est traduit par des chiffres record en matière d’investissements et de dépenses en recherche et développement, qui ont atteint plus de 850 millions euros l’année dernière. Depuis 2012, le total s’élève à 3 milliards d’euros.

SEAT est l’un des piliers principaux de l’économie espagnole et le premier constructeur automobile du pays. Son chiffre d’affaires représente actuellement environ 1 % du PIB espagnol et plus de 4 % du PIB de la Catalogne. L’année dernière, le constructeur a exporté plus de 7 milliards d’euros de marchandises représentant plus de 10 % du total des exportations catalanes. Comptant plus de 14 000 employés en Catalogne, SEAT est le premier employeur et crée 6 emplois pour chaque emploi direct.