2020.0.1.0 FR/FR

SEAT est prêt pour une année pleine de défis.

En 2019, SEAT a maintenu la dynamique positive des quatre dernières années et a obtenu des résultats financiers record qui lui permettent d’appréhender avec confiance les défis à venir en 2020. L’entreprise espagnole a enregistré un bénéfice net après impôts de 346 millions d'euros, soit 17,5 % de plus qu'en 2018 (294 millions). Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 57,5 % pour atteindre 352 millions d'euros (2018 : 223). De plus, le chiffre d'affaires a progressé de 11,7 % par rapport à 2018 (9,991) pour un total de 11,157 milliards d’euros grâce à l'augmentation des ventes.

Carsten Isensee, Président de SEAT et Vice-Président de SEAT pour les Finances et l’IT, a souligné que « 2019 a été une année positive pour SEAT. Les chiffres obtenus grâce au travail d'équipe de toute une organisation nous placent dans une position optimale. Les résultats de l'année dernière constituent une base solide sur laquelle nous pouvons construire à long-terme l'avenir de l'entreprise ».

En 2019, SEAT a alloué 1,259 milliard d'euros à l’accélération de son programme d'investissements, principalement pour le développement de nouveaux modèles, et notamment de véhicules électrifiés. Une somme qui représente 3 % de plus qu'en 2018 (1,223) et dont le montant est le plus élevé de l'histoire de la société. Sur ce volume, 705 millions, soit 6,4 % du chiffre d'affaires total, ont été entièrement consacrés à la R&D, soit 7,5 % de plus qu'en 2018 (656). En 2019, près de 5 % des dépenses totales en R&D en Espagne sont attribuées à SEAT, le premier investisseur industriel en R&D du pays.

En outre, la trésorerie opérationnelle a augmenté de 56,2 % pour atteindre 1,092 milliard d'euros (2018 : 699), soit 9,8 % du chiffre d'affaires. SEAT est l'une des dix meilleures entreprises espagnoles en termes de trésorerie, ce qui démontre sa viabilité financière ainsi que sa capacité à autofinancer ses futurs investissements.

M. Isensee a souligné que « ces chiffres sont la preuve de la solidité financière de SEAT. Les efforts déployés par tous les secteurs de l'entreprise pour optimiser les dépenses nous ont permis de réaliser des économies sur les coûts des produits, de promouvoir l'innovation chez nos fournisseurs et de contrôler les coûts indirects. Nos principaux objectifs à long terme sont d’accroître la rentabilité de la gamme, de gagner en efficacité et d'améliorer notre marge d’exploitation ».

Les ventes, un solide pilier de la croissance 

Les livraisons de SEAT ont atteint un niveau record pour la deuxième année consécutive, avec un total de 574 078 véhicules livrés en 2019, soit une augmentation de 10,9 % par rapport à l'année précédente. L'évolution positive de ce résultat repose sur la commercialisation de véhicules à marge plus élevée. En 2019, SEAT a augmenté son revenu moyen par véhicule de 4,2 % pour atteindre 15 050 euros/voiture (2018 : 14 450 euros), notamment grâce aux SUV (44 % des voitures vendues par SEAT en 2019 étaient soit une Arona, soit une Ateca ou un Tarraco), mais aussi grâce à CUPRA. La nouvelle marque a largement contribué à ces résultats, avec des ventes atteignant 24 662 unités, soit 71,8 % de plus que l'année précédente.

Le bénéfice net après impôts augmente de 17,5% et atteint 346 millions d'euros.

En 2019, les exportations de SEAT, tant pour les véhicules que pour les pièces détachées, ont atteint 81 % du chiffre d'affaires (9,014 milliards d'euros). Un chiffre qui consolide la position de l’entreprise comme le premier exportateur industriel espagnol, avec environ 3 % des exportations totales du pays.

Dans ce contexte, et dans le cadre de sa stratégie globale, la société se tourne maintenant vers l'Amérique latine avec l'ambition de se développer dans cette région. Le Mexique est le premier marché d'Amérique latine avec 24 314 véhicules vendus l'année dernière, soit 5,4 % de plus qu'en 2018. SEAT a démarré l'année dernière son activité commerciale au Chili et a lancé un plan d'expansion en Colombie. En février 2020, la marque a également lancé une stratégie de croissance au Pérou.

En Europe, le constructeur automobile a une nouvelle fois établi un record de ventes en Allemagne, avec 132 537 véhicules vendus, soit une hausse de 16,1 %. En Espagne, SEAT a de nouveau dominé le marché avec 107 954 véhicules livrés, soit une hausse de 0,2 %. Au Royaume-Uni, troisième marché de la société, les ventes ont continué à progresser, atteignant le chiffre record de 68 822 unités (+9,5 %). La croissance a été plus élevée en France et en Italie, respectivement quatrièmes et cinquièmes marchés de l'entreprise. En France, les ventes ont augmenté de 19 % à 37 834 unités, le volume le plus élevé depuis 2001. SEAT a également enregistré son volume de ventes le plus élevé à ce jour sur des marchés pertinents tels que l'Autriche, la Suisse, la Pologne, Israël, la Suède et le Danemark.

Wayne Griffiths, Vice-Président des Ventes et du Marketing de SEAT et PDG de CUPRA a déclaré que « nos livraisons ont connu une croissance à deux chiffres pour la troisième année consécutive, dans un contexte de ralentissement. Notre principal objectif pour cette année est d'améliorer la rentabilité de nos ventes et de stabiliser notre part de marché ». M. Griffiths a ajouté que « CUPRA est une priorité stratégique au sein de SEAT. Avec des modèles plus émotionnels et une marge plus élevée, CUPRA vise à atteindre un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros lorsque tous ses modèles seront commercialisés sur les différents marchés. La marque sera cruciale pour augmenter la marge d'exploitation de l’entreprise ».

Martorell, principale usine automobile d'Espagne

D'un point de vue industriel, la production de véhicules de SEAT a augmenté de 12,1 % en 2019 pour atteindre un record de 592 019 voitures (2018 : 528 293). En 2019, SEAT a produit des véhicules à Martorell, à Kvasiny et à Mladá Boleslav (République tchèque), à Wolfsburg et à Zwickau (Allemagne), à Palmela (Portugal) et à Bratislava (Slovaquie).

En 2019, SEAT Martorell a produit un total de 500 005 véhicules et, malgré l'arrêt de la production dû à un incendie chez un fournisseur, a atteint le volume de production le plus élevé depuis 2000. Ce chiffre était supérieur de 5,4 % à celui de 2018 (474 300) et a permis à Martorell de consolider sa position d'usine qui produit le plus de voitures en Espagne, deuxième marché de production automobile en Europe.

SEAT a alloué 1,259 milliard d'euros aux investissements et aux dépenses de R&D (+3%).

Martorell a terminé l'année avec un taux d’occupation de plus de 90 % de sa capacité maximale et une production de près de 2 300 véhicules par jour. En 2020, l'usine débutera la production de la nouvelle Leon, sous la bannière de SEAT et de CUPRA, mais aussi de la CUPRA Formentor. En outre et pour la toute première fois, la construction de véhicules électrifiés débutera avec les versions hybrides rechargeables de la gamme Leon.

Dans le cadre de son engagement à lutter contre le changement climatique et la dé-carbonisation, SEAT a alloué 27 millions d'euros pour des investissements dans des initiatives durables au sein de l'usine de Martorell. L’objectif étant de réduire les émissions de CO2.  SEAT travaille ainsi sur une stratégie environnementale ambitieuse baptisée « Move to Zero ». Celle-ci vise, entre autres mesures, à réduire les émissions de CO2 dans l'ensemble du cycle de production. L'un des principaux objectifs de ce plan est de parvenir à une empreinte carbone nulle pour l'usine de Martorell d'ici 2030.

Avec un effectif de base de 14 663 personnes au 31 décembre 2019, SEAT est l'un des plus grands employeurs d'Espagne. 98 % des collaborateurs sont sous contrat à durée indéterminée. Grâce à ces résultats extraordinaires, SEAT versera à ses employés espagnols une prime liée aux bénéfices de 1 550 euros. Soit 250 euros de plus que ce qui était prévu dans le cadre de la convention collective et le montant le plus élevé de l'histoire, en reconnaissance de leur contribution décisive aux résultats de l'année dernière.

2020, une année de défis

L'industrie automobile est en train de vivre la transformation la plus importante de son histoire et les prochaines années seront décisives, avec des changements profonds qui auront un impact sur l'ensemble du secteur. Les défis les plus urgents sont le développement de véhicules électriques, la réduction des émissions, la nouvelle mobilité, la lutte contre le changement climatique et un contexte macroéconomique défavorable. Ce dernier a été aggravé par l'impact important du COVID-19 qui a forcé SEAT à lancer un plan d'ajustement temporaire de l'emploi.

 

Carsten Isensee, a déclaré qu’« en 2020, nous travaillerons très dur pour relever les différents défis qui affecteront nos activités, tels que le ralentissement des marchés et surtout les effets du COVID-19. La pandémie de coronavirus empêche toute estimation fiable concernant l'impact sur l'économie mondiale et les performances de SEAT en 2020. Dans ce contexte, la mise en œuvre de mesures visant à garantir les liquidités sera de la plus haute importance tant que cette crise se poursuivra. Lorsqu'elle sera terminée, notre priorité sera de reprendre la production et de retrouver un niveau de ventes normal le plus rapidement possible ».

Afin d'anticiper les défis de l'avenir, SEAT a pris des décisions stratégiques en 2019, liées à des projets importants. A ce titre, et dans le cadre de la révision de la stratégie des marques, des marchés et des systèmes de production du Groupe Volkswagen, SEAT a décidé de reporter son entrée en Chine. L’entreprise ne deviendra pas actionnaire de JAC VOLKSWAGEN, bien qu'elle continue à collaborer dans les domaines du design et de la R&D. En outre, VOLKSWAGEN dirige désormais le développement de la plateforme électrique modulaire (MEB) du groupe pour les véhicules électriques d'environ 4 mètres, et SEAT collabore activement à ce projet avec d'autres marques du groupe.

D'autres incertitudes existent également sur certains marchés, comme le Royaume-Uni ou l'Algérie, qui peuvent compliquer l'activité de l'entreprise. Par exemple, suite aux changements réglementaires intervenus en Algérie à la mi-2019, SEAT a cessé d'assembler des véhicules, à l'instar de tous les autres constructeurs du pays. SEAT et le Groupe VOLKSWAGEN analysent actuellement avec les autorités les solutions pour poursuivre leurs activités en Algérie, afin de maintenir leur engagement et leur intérêt pour le pays et pour l'ensemble de la région.

L'électrification de SEAT et de CUPRA est lancée

SEAT et CUPRA lanceront cinq nouveaux modèles électriques et hybrides rechargeables en 2020 et 2021. Ceux-ci viendront s'ajouter à la SEAT Mii electric déjà commercialisée. La gamme Leon comprendra des modèles hybrides rechargeables sous les marques SEAT et CUPRA. De son côté, la SEAT Tarraco bénéficiera d'une version PHEV tandis que la CUPRA Formentor, premier modèle conçu et développé pour la marque CUPRA, sera également proposée dans une variante hybride rechargeable. En outre, la  SEAT El-Born sera le deuxième véhicule 100% électrique de la marque après la Mii electric.

Wayne Griffiths : « CUPRA sera le facteur clé pour augmenter la marge opérationnelle à long terme de l'entreprise ».

La gamme SEAT sera également dotée de moteurs thermiques plus efficaces au cours des prochaines années, afin de proposer un choix plus large aux clients. A ce titre, la nouvelle Leon sera commercialisée dans des versions essence, diesel, hybride rechargeable, micro hybride et au gaz naturel comprimé.

En 2020, SEAT poursuivra également son engagement en faveur de la mobilité urbaine. Et pour la première fois en près de 70 ans d'existence, la marque commercialisera un e-Scooter électrique et une nouvelle trottinette électrique SEAT KickScooter. En 2019, SEAT a vendu 11 000 exemplaires de la SEAT eXS KickScooter. Avec ces véhicules et l'offensive produits en cours, SEAT se prépare à aborder la transformation de l'industrie automobile et à également offrir des services de mobilité alternatifs.

(*) SEAT prépare ses rapports financiers individuellement selon le plan comptable général espagnol, sans inclure ses filiales. Le Groupe VOLKSWAGEN applique les normes comptables internationales (IAS/IFRS) et consolide les chiffres de la marque SEAT.

Inscription Newsletter

Inscription Newsletter