Cinq heures du matin. Un voyant bleu s'allume dans l'entrepôt des moteurs. Il équipe l'un des 125 robots qui commence ses allées et venues dans l'une des unités de l'usine SEAT à Martorell et qui effectue plus de 2 800 tournées de livraison chaque jour. Ces robots mobiles fonctionnent selon le mode suivant :

- 125 robots et 7 000 ouvriers : Les robots scannent un code-barres afin d'être sûrs de transporter la bonne pièce. Un détecteur ouvre ensuite la porte de l'entrepôt pour qu'ils puissent suivre le bon itinéraire. C'est de cette manière que la plupart de ces 125 VGA commencent leur journée. Ils se croisent régulièrement et rencontrent les 7 000 ouvriers plusieurs fois sur leur passage. On dirait un ballet réglé comme du papier à musique. Les robots automatiques transportent moteurs, boîtes de vitesses, amortisseurs et vitres de portières, moyennant une charge utile respective de 1 500 kg.

Chaque jour, 125 véhicules à guidage automatique (VGA) et 7 000 employés se partagent l'espace de travail à l'usine SEAT de Martorell.

- Une expédition sur la Lune, avec feux de signalisation et piétons : les VGA parcourent plus de 436 000 km par an, soit une distance supérieure à celle qui sépare la Terre de la Lune. Tout au long du chemin programmé qu'ils empruntent, leur vision panoramique à 360° leur permet de savoir quand s'arrêter à un feu rouge ou s'ils doivent laisser passer un ouvrier. Ils se déplacent dans le respect des « piétons » et, pour garantir la sécurité de ces derniers, ils les préviennent de leur présence à l'aide de lumières laser.

- Télécommande : depuis une salle de contrôle, cinq employés configurent les paramètres des chemins de tous les VGA et, au besoin, les modifient à distance. Un serveur centralisé recueille des données grâce au logiciel dont chaque robot est équipé. Leur position exacte, marquée d'un symbole numérique, s'affiche sur les écrans de la salle. Un voyant vert indique que leur puissance est optimale. S'il passe à l'orange, cela signifie que le robot s'est arrêté en raison d'un obstacle ou pour recharger ses batteries. Le système détecte également d'éventuels problèmes techniques et sait les résoudre immédiatement.

 

- Navigation dans la « galaxie des robots » : des pistes magnétiques intégrées dans le sol permettent aux VGA de l'usine de Martorell de parcourir 40 trajets différents, dont la durée varie entre 1 et 7 minutes. Pendant ce temps, les robots suivent les circuits établis et ralentissent automatiquement dans les virages. Ainsi, ils conservent toute leur stabilité lorsqu'ils transportent des charges lourdes et peuvent maintenir une distance de sécurité adéquate. À l'avenir, ces circuits programmés seront remplacés par des systèmes de navigation GPS.

 

- Échange de renseignements au sein de l’Industrie 4.0 : la quatrième révolution industrielle donne aux employés les moyens de maîtriser les processus d'optimisation de la prise de décision. En outre, cela leur permet de confier à ces robots collaboratifs les tâches les plus répétitives et les plus physiques. En tant que référence en matière de numérisation et d'automatisation dans le secteur, SEAT prévoit également la mise en place d'autres mesures, telles que l'intégration des logiciels et du matériel informatique dans les outils de production et de logistique.